Colorimétrie

Colorimétrie_Chirly Afriat_Formations vidéo
Ou s'identifier pour accéder aux cours que vous avez acheté

Dans cette formation complète nous aborderons tous ces sujets:

 Cheveux blancs ✅ Patine racines ✅ Patine mi longueurs ✅ Patines pointes ✅ Comment créer de la profondeur et avec quels produits ✅ Neutralisation de reflets indésirables ✅ Choix de la couleur ✅ Choix de la patine ✅ Cheveux sensibilisés que faire ?✅ Blond polaire ✅ Brunette ✅ Les roux✅ Les oxydants ✅ Les pigments dans la coloration d’oxydation ✅ Les pigments dans la patine ✅ Les produits de décoloration, choisir la bonne poudre ?

L’objectif de la formation sur l’amélioration des compétences en colorimétrie est simple : revoir, élaborer et affirmer toutes les bases de la colorimétrie.Bon à savoir.

Le cercle chromatique est formé par les couleurs primaires et leurs complémentaires. A chaque couleur correspond le reflet de cheveu qui lui est associé: le bleu correspond au cendré, le violet correspond aux reflet irisés. Le jaune représente le doré, la couleur orange donne les reflets cuivrés.

Le cercle chromatique est divisé en couleurs chaudes et en couleurs froides: Le violet, bleu et vert correspondent aux nuances froides alors que le rouge, l’orange et le jaune représentent des couleurs chaudes. Chaque couleur primaire fait face à sa complémentaire, aussi pour connaître la complémentaire d’une teinte, il suffit de rechercher la couleur qui lui est opposée sur le cercle chromatique. La neutralisation d’une couleur par sa complémentaire aboutit sur un marron. On peut compléter le cercle chromatique en ajoutant les mélanges intermédiaires; par exemple le mélange orange-rouge donnera un rouge orangé (acajou); le mélange jaune-orange donnera un jaune orangé (doré cuivré).

Codification de la couleur du cheveu:

Le cheveu est coloré grâce aux pigments mélaniques qu’il contient au niveau du cortex. C’est la quantité de pigments et leur répartition qui va déterminer la teinte du cheveu. Une partie de la lumière qui éclaire une chevelure est directement réfléchie par le cheveu, une autre partie pénètre dans la mélanine et détermine la teinte de base du cheveu. Les pigments mélaniques ont la faculté de rediffuser la lumière et permettent ainsi le développement de reflets. On distingue 10 bases naturelles et 7 reflets différents. A chaque couleur et à chaque reflet correspond un numéro de codification. Le classement des teintes de bases (ou hauteur de ton) est appelé échelle des tons.

L’échelle des tons

1Noir2Brun3Châtain foncé4Châtain5Châtain clair6Blond foncé7Blond8Blond clair9Blond très clair10Blond très très clair

Les reflets

1Cendré2Irisé3Doré4Cuivré5Acajou6Rouge7Vert

Il est impératif pour le coloriste de connaître par coeur cette codification

La couleur du cheveu est donc déterminée par sa hauteur de ton (de noir à blond très très clair), mais aussi par son reflet. Pour exprimer une couleur, on indique sa hauteur de ton et son code reflet, séparés par une virgule. Certaines couleurs possèdent plusieurs reflets. Dans ce cas, on note d’abord la hauteur de ton, le reflet prédominant puis le reflet secondaire.Lorsqu’une teinte possède un reflet léger, on place un 0 devant le code reflet. Ainsi un 9,01 est un blond très clair légèrement cendré.Lorsqu’une teinte possède un reflet très prononcé, on place un 0 après le code reflet. Par exemple, un 7,40 est un blond cuivré intense.Lorsqu’une teinte possède un reflet très profond, on note 2 fois le code reflet. Exemple: Un 6,66 correspond à un blond foncé rouge profond.